Séjours à l’étranger

Au cours des trois ans du contrat d’apprentissage, chaque apprenti ingénieur doit réaliser une mission à l’étranger de minimum 12 semaines.

Cette mission est une des conditions d’attribution du diplôme.

Cette immersion, recommandée par la Commission des Titres de l’Ingénieur (CTI), a pour but :

  • d’intégrer la dimension désormais internationale du métier d’ingénieur dans sa vision du contexte et des enjeux du monde industriel, d’aujourd’hui et de demain,
  • d’élargir le champ de ses compétences dans les domaines techniques, d’organisation, de marchés,
  • de perfectionner sa pratique de langues étrangères,
  • de s’intégrer dans un environnement professionnel et culturel différent,
  • de développer son adaptabilité en matière d’emploi et de cadre de travail,
  • d’être capable de faire partager ses acquis personnels et ses conclusions sur les différences constatées dans les domaines culturels, industriels et du management.

La structure d’accueil peut être : une filiale de l’entreprise employeur en France,  une entreprise cliente, un fournisseur, un partenaire, une autre entreprise, un laboratoire de recherche, un centre technique…

L’itii est le principal interlocuteur des différentes parties prenantes (l’apprenti, les entreprises, l’école) et coordonne l’ensemble de la démarche.

 

Voici quelques exemples de projets réalisés par les étudiants des années précédentes :

Pour MP :

  • Analyser la production et les flux d’informations afin de proposer une solution d’optimisation.
  • Aider au transfert de la fabrication d’une partie d’une gamme de produits.
  • Améliorer la qualité de la ligne de production.
  • Suivre l’avancement de la fabrication d’une machine multibroche en commande.
  • Déploiement de l’outil de qualité sur la ligne de montage des centrales de traitement de l’air.
  • Gestion d’un transfert de lignes entre le site français et la site tchèque.
  • Valider de nouveaux outils de moulage.
  • Standardiser les méthodes et règles entre les sites d’Annecy, de Roumanie et de Corée.
  • Caractériser et optimiser un assemblage collé: essais mécaniques, études comparatives…
  • Gérer un projet d’amélioration continue.
  • Qualifier le processus de fabrication et le montage de celui ci.

 

Pour EGR:

  • Découvrir le système HSE d’une entreprise partenaire. (République Tchèque)
  • Contribuer à la mise en place de la certification ISO 45001 et ISO 14001. (Pays Bas)
  • Contribuer à la réalisation de l’évaluation des risques professionnels de l’ensemble de l’usine. (Kazakhstan)
  • Participer à l’amélioration de la sécurité et de l’environnement d’un atelier de décapage chimique. (Chine)
  • Analyser les risques professionnels et participer au passage de la certification ISO 14001. (Suisse)
  • Contrôler la conformité de documents techniques au regard des règles de sécurité allemandes et européennes. (Italie)
  • Management de situations d’urgence environnement et résolution de problème. (Roumanie)
  • Mettre en place un plan d’action environnement. (Pays Bas)