Témoignages

Retour à la liste

Didier Mazet-Brachet

Ingénieur géotechnicien - Gérant

Qui êtes-vous ?

Ingénieur Géotechnicien, diplômé de Polytech Grenoble en 1985, première promotion d’ingénieurs (de l’ISTG à l’époque)

Quel est votre domaine de compétence ?

L’entreprise intervient dans le domaine des risques majeurs : naturels, miniers et technologiques, pour lesquels elle établit des Plans de Prévention des Risques (PPR) pour l’État. Elle réalise également des cartes d’aléas dans le cadre des documents d’urbanisme des collectivités, des expertises dans les domaines de la géologie appliquée et de l’hydraulique et elle participe également à l’organisation de la gestion de crises pour les collectivités. Ces compétences nous permettent de participer à diverses formations à destination des professionnels et des élus (ministère de l’environnement, SDIS, EDF, collectivités).

Ma fonction : je suis gérant de mon entreprise. Je dirige donc tous les aspects, aussi bien techniques, qu’administratifs ou commerciaux.

  • Sur le plan techniques, je supervise et contrôle la plupart des études produites et j’interviens sur certaines expertises. Je participe à des formations en tant qu’expert.
  • Sur le plan administratif, je cumule les fonctions de Directeur Général, de Directeur des Ressources Humaines, de Directeur financier, etc.
  • Sur le plan commercial, j’assure les relations clients, la rédaction des offres, la prospection commerciale.

Quel est votre parcours professionnel ?

A l’issue de ma formation d’ingénieur, j’ai réalisé une vacation de 4 mois au CEMAGREF (aujourd’hui IRSTEA), faisant suite à mon stage de fin d’étude qui portait sur la problématique des glissements de terrain sous forêt. Cette courte expérience m’a permis de commencer à tisser mon réseau dans le domaine des risques naturels. Immédiatement après, j’ai commencé une activité libérale fin 1985, facilité en cela par mon ancien maître de stage, qui m’a offert de m’accueillir dans ses locaux et qui m’a confié mes premières missions.
J’ai embauché mon premier salarié en 1988 et mon cabinet comptait quatre personnes fin 1990. J’ai donc décidé de transformer cette activité libérale en SARL début janvier 1991. L’un de mes salariés a fait partie de l’aventure et il est toujours associé.
Aujourd’hui l’entreprise basée à Domène dans l’Isère. Elle compte un douzaine de personnes, dont sept ingénieurs. L’entreprise intervient sur la France entière, DOM-TOM compris, plus marginalement à l’étranger. Elle est devenu un prestataire de premier ordre en matière de Plan de Prévention des Risques Naturels avec plus d’un millier de communes traitées à ce jour.

Qu’appréciez-vous à l’itii ? Pourquoi intervenez-vous à itii ?

Je participe à des actions de formation depuis très longtemps (Universités de Grenoble, de Lyon, de Nice-Sophia-Antipolis). J’ai même occupé un poste de PAST, rattaché au département géotechnique de Polytech Grenoble. Lorsque l’ENSAM m’a demandé d’assurer un cours sur les risques naturels en première année et sur les Plans de Prévention des Risques Naturels en troisième année d’un nouveau diplôme d’ingénieurs spécialisés dans les risques, j’ai accepté, d’autant que ce cours ressemblait beaucoup à celui que je dispense depuis 1988 dans le département de Prévention des Risques de Polytech Grenoble.
J’apprécie d’enseigner pour diverses raisons. L’enseignement est d’abord pour moi l’occasion de rompre avec les exigences du bureau d’études et de me remettre en cause professionnellement. Il m’est par ailleurs agréable de partager mes modestes connaissances et cela est d’autant plus agréable que mes interlocuteurs sont très motivés et attentifs. C’est le cas à l’ENSAM en EGR, sans doute parce que les élèves sont déjà professionnels dans ce cursus en apprentissage.
Lorsque je viens sur le site de Savoie Technolac, je ressens aussi un peu de nostalgie. Peu de personnes le savent, mais j’ai passé une année entière sur le site. C’était en 1982-83, lorsque je faisais mon service militaire sur la base aérienne 725 du Bourget-du-Lac où j’étais déjà affecté à la sécurité, militaire celle-ci…